Suprêmes d’Audrey Estrougo avec Théo Christine, Sandor Funtek 🎞️ 7 à voir !📽️

https://7alyon.com/

Suprêmes – Synopsis

1989. Dans les cités déshéritées du 93, une bande de copains trouve un moyen d’expression grâce au mouvement hip-hop tout juste arrivé en France. 

Après la danse de rue et le graff, Joey Star et Kool Shen se mettent à écrire des textes de rap imprégnés par la colère qui couve dans les banlieues. Leurs rythmes enfiévrés et leurs textes révoltés ne tardent pas à galvaniser les foules et … à se heurter aux autorités. 

Mais peu importe, le Suprême NTM est né et avec lui le rap français fait des débuts fracassants !

-

-

Suprêmes – Critique

Dès la première image avec ce  discours de Mitterand à la télé qui date des années 80, ce film dénonce l’immobilisme de tous les gouvernements depuis 40 ans, qui ont  abandonné malgré les discours les banlieues  et leurs populations à leur triste sort. 

Cela  explique sans doute  les révoltes et les heurts entre policiers et jeunes  qui ont mis  à  feu et sang les quartiers de Vaulx en Velin près de Lyon jusqu’à ceux  de ST Denis et autres cités proches de Paris.

Passées ces premières explications introductives, la réalisatrice enchaine avec une scène nocturnes de tags  de rames de métro afin d’établir  un parallèle entre ces graffitis et le  Street Art  américain.  

Lire la suite de la critique sur 7alyon.com : https://7alyon.com/supremes-audrey-estrougo-avec-theo-christine-sandor-funtek-critique-du-film/