Dernier jour pour gagner des DVD !

https://7alyon.com/

Gagnez le DVD Filles de joie

A l’occasion de la sortie en DVD du film Filles de joie le 21 octobre 2021, gagnez deux DVDS du long-métrage en remplissant vos coordonnées :

https://7alyon.com/cinema-filles-de-joie-de-frederic-fonteyne-critique/

Tirage au sort parmi les participants le 31 octobre !

Filles de joie de Frédéric Fonteyne, critique

De Frédéric Fonteyne, Anne Paulicevich avec Sara Forestier, Noémie Lvovsky, Annabelle Lengronne

Sujet– Filles de joie de Frédéric Fonteyne

Dans Filles de joie de Frédéric Fonteyne, Axelle, Dominique et Conso partagent un secret. Elles mènent une double vie. Elles se retrouvent tous les matins sur le parking de la cité pour prendre la route et aller se prostituer de l’autre côté de la frontière. Là, elles deviennent Athéna, Circé et Héra dans une maison close. Filles de joie, héroïnes du quotidien, chacune se bat pour sa famille, pour garder sa dignité. Mais quand la vie de l’une est en danger, elles s’unissent pour faire face à l’adversité.

Mon avis sur le film Filles de joie

Cette histoire sur trois femmes qui se prostituent pour subsister, met en évidence une réalité crue avec une humanité vraie. Film âpre mais bouleversant, il nous rappelle qu’on ne peut ouvrir les yeux que dans un rapport intime à l’autre, rapport ni marchand ni de domination, mais sensible et sans jugement. Dans une sorte de docu-fiction, Filles de joie suit leur quotidien de femmes ordinaires, sans pathos ni faux semblant.

Frédéric Fonteyne et Anne Paulicevich ne tombent pas dans le misérabilisme, mais captent une réalité, où les meilleurs moments de vie de ces trois” naufragées ” sont ceux où elles se retrouvent ensemble, complices, avec en commun leurs secrets qu’elles sont les seules à partager.

Il s’agit néanmoins d’une vision tragique de la famille, de la sexualité et plus généralement de la condition des femmes.

Les trois comédiennes sont épatantes et le trio chauffées à blanc qu’elles forment montre bien qu’elles n’ont pas froid aux yeux pour défense une cause commune sur grand écran.

Gérard Sérié